Accès direct aux émissions :

Accueil
Vous êtes ici : Accueil Programmes & playlist Les émissions spéciales Shoah : plus jamais ça ! (2/2)

Shoah : plus jamais ça ! (2/2)

Retrouvez ici la seconde partie de la série d'émissions Shoah : plus jamais ça ! initiée en 2008/2009 et enrichie en 2010/2011 par quatre nouvelles productions que nous vous invitons à découvrir ci-dessous présentées par leurs réalisateurs, élèves de 1ère et Terminale L au Lycée Paul Scarron de Sillé le Guillaume.

alt

alt

 



Plus de 5 000 000 de juifs de toute l'Europe ont été exterminés selon un plan organisé par les Nazis entre 1933, date d'arrivée  au pouvoir d'Hitler en Allemagne et la libération des camps en 1945. 3 000 000 d'entre eux sont morts dans les camps d'extermination. 1 000 000 à Auschwitz.

En Pologne 90% de la population juive, soit 3 000 000  de personnes ont été assassinées, en France 25% de la population de confession juive soit 75 000 personnes dont 11 000 enfants et cela avec la participation active du régime de Vichy.

Auschwitz- Birkenau tient une place centrale dans le dispositif de la solution finale organisé par les Nazis à la Conférence de Wannsee le 20 janvier 1942. 11 000 000  de juifs d'Europe doivent être exterminés.
1 300 000 déportés seront conduits à Auschwitz. 900 000 ne seront jamais enregistrés et conduits directement dans les chambres à gaz. Sur les 400 000 enregistrés au camp et détenus la moitié d'entre eux mourront avant la libération.

L'énumération des chiffres fait frémir. Cependant elle ne peut suffire. Elle informe sur l'ampleur de la Shoah mais n'explique pas. Or il nous apparaît capital d'apporter deux autres regards...

D'abord, celui qui analyse les causes, les circonstances, les volontés politiques, les immondes théories racistes et antisémites à la base de cette extermination... idéologiquement, politiquement et industriellement planifiée. Ensuite, celui qui cherche à mettre un visage, une identité, une vie, une histoire sur chacune des victimes.... homme, femme, enfant.

C'est avec ce regard là que nous avons choisi de vous proposer sur Fréquence-Sillé une nouvelle série d'émissions sur la Shoah : on y parle des enfants, de l'expression par le roman ou le cinéma et de l'entreprise de déshumanisation.

Les lycéens de 1ère L et Terminale L du Lycée Paul Scarron (année 2010-2011)



Emission n° 7 : Le Cinéma et la Shoah (47 mn)

De nombreux réalisateurs de cinéma ont abordé sur les modes très diversifiés la Shoah. Rien que récemment des films comme " la Rafle ", " Elle s'appelait Sarah " ou " Unglourious Basterds " ont connu de beaux succès en salle. Le Mémorial de la Shoah à Paris a présenté une exposition mettant en valeur, à travers les affiches, cette production, estimée à plus de 200 films inventoriés.

Cette émission met en valeur la diversité de la production à travers les périodes, les pays, les formes de traitement, les moments mis en image depuis les premières persécutions jusqu'aux enquêtes menées aujourd'hui et les vocations de ces films par rapport au public.

alt alt

Caroline François, coordinatrice des expositions au Mémorial et Jérôme Aubignat, chargé du Fonds d'affiches apportent leur commentaire dans cette découverte.

Pour suivre l'émission :

  • Images d'archives
  • Lanzmann et le documentaire
  • Création originale ou adaptation d'écrits
  • Particularités selon les périodes de réalisation
  • Particularités selon les pays
  • Le cinéma allemand sur Shoah
  • Les différentes formes cinématographiques
  • L'avis des déportés
  • Autour de Jacob le menteur et Train de vie
  • Les moments du processus de la Shoah filmés
  • Quel type de public ciblé
  • Le documentaire ou la fiction
  • La vocation des films
  • Choix de 5 films de référence
  • Analyse comparative " la rafle "  " Elles s'appelait Sarah "

Réalisation : Adeline, Aline, Laurine, Mathilde, Noémie, Sarah, lycéennes de Terminale L

Ecouter l'émission :

Télécharger :


Emission n° 8 : La déshumanisation (32 mn)

Le système concentrationnaire et le génocide ont mis à mal l'idée même d'humanité : négation de l'individu comme être autonome, négation de la mort comme mort humaine, humiliation systématique.

Lors de notre voyage d'étude à Auschwitz nous avons cherché à relever sur place tout ce qui au-delà de la mort ou de la survie dans des conditions atroces témoignait de la volonté des nazis d'ôter tout statut d'humanité et de dignité à leurs victimes : mensonge, cynisme, humiliation, violence, tortures physiques et morales, réduction des individus au statut de numéro, d'objet, d'animal, de cobaye, de cendres non identifiables…..

alt alt

Avec le témoignage de Ginette Kolinka, rescapée du camp, nous avons pu aller au-delà de nos propres sentiments. Avec notre professeur de philosophie, Cendrine Lecaplain, nous avons essayé de mieux comprendre la déshumanisation....

Pour suivre l'émission :

  • Ginette Kolinka : Avignon, Drancy, Auschwitz
  • Extermination et déshumanisation
  • Survie au camp et déshumanisation
  • Ginette Kolinka: déshumanisation et survie au camp
  • Ginette Kolinka : le travail au camp
  • Entretien avec Cendrine Lecaplain : approche philosophique
  • Ginette Kolinka: se remettre de la déshumanisation ?
  • Ginette Kolinka: famille perdue
  • Nous-mêmes déshumanisés ?


Réalisation : Adeline, Aline, Laurine, Mathilde et Sarah, élèves de Terminale L.

Ecouter l'émission :

Télécharger :


Emission n° 9 : Les enfants cachés (62 mn)

Cette émission évoque les enfants juifs cachés durant la guerre. Tout un système fut mis en place pour les sauver des nazis. Des hommes et des femmes ont pris de gros risques pour les protéger. Certains ont acquis le titre de Juste.

C'est pour vous faire connaître cette histoire que nous avons invité Raphaël Delpart, historien, documentariste et romancier, spécialiste de cette question. Henri Borlant, issu d'une famille d'immigrés juifs russes, évacué à l'âge de 12 ans en 1939 vers le Maine et Loire est arrêté avec sa famille en Juillet 42. L'adolescent survivra à Auschwitz. Par sa voix nous comprenons à quoi les enfants cachés ont pu échapper.

alt alt

Pour suivre l'émission :

  • Pourquoi ce travail, le livre, le film ?
  • Comment les enfants étaient protégés?
  • Qui les abritait, combien ont été cachés et sauvés ?
  • Les lieux de protection
  • Les dénonciations
  • Se cacher ?
  • Qui savait et se taisait ?
  • Ont-ils retrouvé leurs familles ?
  • Les justes et l'importance de transmettre la mémoire
  • Témoignage de Henri Borlant : survivre à 15 ans à Auschwitz

Réalisation : Antoine, Audrey, Lise, Pierre, Tristan, Zacharie, lycéens de 1ère L à Sillé le Guillaume.

Ecouter l'émission :

Télécharger :


Emission n° 10 : "L'enfant sans étoile", le roman pour témoigner (44 mn)

Genre littéraire considéré comme accessible au plus grand nombre... le roman est un moyen d'expression qui permet à un auteur de prendre beaucoup de libertés dans son écriture. Il permet de prendre de la distance avec des faits historiques précis, authentiques, et autorise à mettre en situation des personnages totalement fictifs ou parfois inspirés de personnages réels. Peut-on tout mettre en roman ?

Pour toucher un public toujours plus large sur la question des enfants juifs cachés pendant l'occupation, un spécialiste est passé de l'écriture historique et de l'analyse au roman. Nous avons reçu Raphaël Delpart qui a publié en septembre 2010 " l'Enfant sans étoile " dont l'action est située à Parigné-l'Evêque, chez nous en Sarthe.

alt
alt

Pour suivre l'émission :

  • Trame du roman et pourquoi Parigné
  • Les personnages principaux
  • Les relations entre les enfants, avec les filles, avec les adultes
  • Les trains
  • La Résistance au village
  • Une suite pour le roman ?
  • Pourquoi le roman pour aborder ce sujet
  • Les réactions à Parigné

Réalisation : Julie, Justine, Shanyce, Sarah et Stéphanie, lycéennes de 1ère L à Sillé le Guillaume.

Ecouter l'émission :

Télécharger :

 


Rappelons que vous pouvez retrouver la première partie de la série Shoah, plus jamais ça ! sur cette page avec au sommaire six émissions respectivement consacrée aux thèmes suivants :

  • Nazisme, antisémitisme et extermination
  • L'univers concentrationnaire à Auschwitz
  • La France et la Shoah
  • La Shoah et la Sarthe (1/2)
  • La Shoah et la Sarthe (2/2) : témoigner par le roman
  • Témoigner, comprendre et prévenir

Cette série d'émissions est soutenue par le Mémorial de la Shoah, la Région des Pays de la Loire, le Rectorat de l'Académie de Nantes dans le cadre du volet Education à la Tolérance et à la Paix du programme d'actions éducatives régional.Ce travail a été rendu possible grâce au volet du Programme Educatif Régional, "Devoir de mémoire, éducation à la tolérance, à la paix et la citoyenneté" initié en partenariat par le Mémorial de la Shoah, le Conseil Régional des Pays de la Loire et le Rectorat de l'Académie de Nantes. Chaque établissement sélectionné mène une action pédagogique qu'il a définie librement et les élèves bénéficient d'un voyage préparatoire au Mémorial de la Shoah à Paris et d'un voyage d'étude à Auschwitz.

Actuellement à l'antenne

A venir, à partir de 13:30 :

Emission élèves

Syndication RSS

Fréquence Sillé / A la Une

Partager avec vos amis...

Retour en haut de page